Nager dans les étoiles 

Nager dans les étoiles _ Kanishk Tharoor (Éditions Seuil) 

Quatrième de couverture : « Deux ethnologues partis recueillir les mots et gestes de la dernière femme parlant une langue vouée à s’éteindre avec elle. Des diplomates de l’ONU réfugiés dans une station orbitale qui assistent, impuissants, à la disparition de notre planète sous les flots. La rencontre d’Alexandre le Grand et d’une baleine morte au fond des mers. Un éléphant mélancolique, vaincu par l’amour et par les caprices d’une princesse… En 13 histoires enchanteresses, traversant les siècles et les continents, Kanishk Tharoor invente mille et une nouvelles nuits, à la croisée du conte persan, de la fable moraliste et du surréalisme. Héritier cosmopolite de Borges et de Rushdie, Tharoor s’inscrit dans la grande tradition des poètes de l’imagination. D’une plume ciselée, trempée à l’encre de l’émerveillement et d’une ironie douce-amère, il nous fait découvrir le monde et les hommes comme nous ne les avions jamais vus, entre récit de nos triomphes et peinture de nos vanités. »

Chronique : 

Quel plaisir de relire des nouvelles… 

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas lu un recueil de nouvelles. Les Éditions Seuil m’en ont donné l’occasion en m’envoyant ce livre rempli de récits qui posent sur l’humanité et son histoire un regard doux et bienveillant saupoudré d’onirisme. 
Un grand merci à Seuil grâce à qui j’ai clôturé mes lectures de juin en beauté. 

Je n’en ferai pas une chronique à rallonge car, à mon sens, la quatrième de couverture est suffisamment éloquente. Elle décrit avec des mots très justes ces 13 nouvelles offertes aux rêveurs et aux réalistes par Kanishk Tharoor. 
Dans ces courts récits nous suivons un mineur et un conquérant, des scientifiques et des diplomates, une vieille dame et des soldats de phalanges… Personnages fictifs ou réels d’hier et d’aujourd’hui et de demain, ils nous permettent de poser un regard différent sur notre monde. Les guerres, le changement climatique, la mondialisation etc. 

Kanish Tharoor nous fait voyager tout au long du recueil. D’une nouvelle à l’autre il traverse les continents et les époques avec aisance et nous emmène là où son imagination débordante a créé un nouveau monde, miroir du nôtre. Tissées de poésies, ses histoires nous invitent à reconsidérer les choses, à nous réveiller mais aussi, contradictoirement, à continuer de rêver. 

— Le plus : évasion garantie avec ces récits touchants et drôles qui nous laissent une marge confortable d’interprétation et d’analyse de l’humanité. 

—— Le plus, plus : et cette superbe couverture ! On en parle ?! Impossible de passer devant sans marquer un temps d’arrêt contemplatif. 

— Le moins : on est dérouté dès la première nouvelle par la façon d’écrire de l’auteur. Les dialogues sont intégrés au texte sans mise en forme annonciatrice. D’une phrase à l’autre, le locuteur peut donc être le narrateur ou l’un ou l’autre des personnages. Une fois prévenu et habitué, on continue de savourer la lecture comme si de rien n’était. 

Mes cinq nouvelles préférées : 

  • Nager dans les étoiles 
  • Un éléphant à la mer 
  • Les miroirs d’Iskandar
  • La chute d’un cil 
  • La phalange 
Publicités

4 commentaires sur “Nager dans les étoiles 

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :